Le banquet de Platon

Résumé : le Banquet de Platon

Le Banquet est un dialogue platonicien, écrit aux alentours de 385 av. J.C.

Apollodore rapporte le récit d’Aristodème, disciple de Socrate.

Socrate et Aristodème vont participer à un banquet chez Agathon, en la compagnie de Phèdre, d’Aristophane, Pausanias et Eryximaque. Les convives décident de ne pas s’enivrer, mais de boire légèrement et de passer en discours cette soirée.

À l’initiative de Phèdre, relayé par Eryximaque, chacun est invité à prendre tour à tour la parole pour répondre à la question « qu’est-ce que l’amour ? ». Continuer la lecture

L’éthique à Nicomaque d’Aristote

Composé de dix livres, c’est un ouvrage comportant bon nombre de notes qui semblent destinées à faciliter l’exposé d’un cours public.

Le livre I :

Précise le domaine, la méthode et l’objet de l’étude.

L’homme étant par nature un animal politique, la science qui structure le domaine de la conduite de la vie serait politique. La politique englobe l’éthique. Mais on ne doit pas attendre selon Aristote du philosophe, des démonstrations basées sur des principes. Une telle exigence ne conviendrait pas à la contingence du sujet, qui demande une certaine expérience de la vie. Continuer la lecture

L’éthique de la Psychanalyse – Jacques LACAN

Introduction à la lecture du livre VII

Angélique SIMON

Dans ce séminaire, comme à son habitude, Lacan procède de manière allusive. Lacan avance en s’appuyant sans cesse sur un débat avec Aristote et son Souverain Bien, Augustin et le péché originel, Descartes et le surgissement du sujet, Kant et l’impératif catégorique, Sade et son Être suprême en méchanceté, Bentham et l’éthique utilitariste, Nietzsche et le nouvel hédonisme, et bien d’autres encore. Continuer la lecture

ELLA SHARPE, LUE PAR LACAN

Ella Sharpe, lue par Lacan :

Analyste britannique formée par Hans Sachs et James Glover, Ella Sharpe garde de sa formation initiale de professeur de littérature une attention clinique à la langue et au texte produit par l’analysant en séance. Elle fut l’analyste de Melitta Schmideberg, la fille de Mélanie Klein. Ses textes, traduits pour la première fois en français, éclairent la psychanalyse telle qu’elle se pratiquait en Angleterre dans les années 1930.  Continuer la lecture